arca-12

Mot du Président du Conseil d’Administration

kasibi-arca

                                                                              Apres plus de 50 ans de gestion monopolistique, il était  temps que la République Démocratique du Congo puisse ouvrir son marché des assurances et permettre au pays d’en bénéficier réellement.

Bien plus qu’une simple introduction de nouveaux acteurs, sociétés d’assurances, de réassurance et intermédiaires d’assurances, il a plu au législateur de rendre cette œuvre encore plus parfaite, plus complète et plus adaptée aux challenges et réalités auxquels le développement économique de notre pays doit faire face.  La Libéralisation du secteur des assurances en RDC,  fait suite à la définition du cadre réglementaire et à  l’installation de l’ARCA (Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances), en qualité d’arbitre mais aussi d’animateur de ce marché.

Le secteur des Assurances ayant un impact direct sur les autres aspects de la vie de notre population, tant au niveau de la sécurité que cela procure, qu’économiques et que sociaux, il est donc capital  d’intégrer la mise en place de mécanismes intersectoriels visant la collaboration entre les différentes entités publiques, nécessaires à l’exécution des exigences du code des assurances.

Le volet le plus important dans la libéralisation du secteur des assurances en RDC est celui consacré à la protection des assurés, ce qui en plus d’être une innovation, constitue une philosophie qui imprègne le mode de travail de toute notre équipe.

Le secteur des assurances représente l’un des secteurs dont le pays a le plus besoin pour espérer accéder à l’émergence économique.

La prise en compte du risque lié à tout investissement, et le risque pays lui-même, sont des indicateurs qui participent de manière essentielle à la décrispation du climat des affaires, donc à la garantie ou pas des flux financiers vers un marché donné.

Ainsi, il revient à cette autorité à mettre en place des mécanismes d’examen de candidatures aux agréments, un pas important dans la structure de ce que deviendra l’économie de la RDC.

Baudouin Kabisi

Président a.i du Conseil d’Administration